A  Zhuang-Johan

pour ses trois ans

le 7 février 2011

F1000022.JPG

 

Le prince triste et le joli
poisson

  

prince-et-poisson.jpg

 

 

Il était une fois un petit garçon

Qui vivait sur une île si petite

Qu’elle n’avait pas de nom.

Autrefois un volcan avait surgi trop vite

Au-dessus de la mer, puis s’était éteint

Après avoir craché toutes ses cendres un matin.

 

Habitaient sur cette île un roi sans nom

Et une reine sans nom

Qui étaient les parents du petit garçon.

Il y avait aussi, bien sûr, un premier ministre

Dont le rôle était de pêcher les poissons

Que mangeaient le roi, la reine et le petit garçon.

Celui-ci s’appelait Prince Triste

Mais il ne s’était jamais posé la question.

C’étaient les oiseaux au-dessus de l’île sans nom

Qui l’avaient appelé ainsi

Car ses habits étaient tout gris

Comme ceux du roi, de la reine et du pêcheur de poissons.

Son regard ne connaissait que le bleu
du ciel

Et de la mer qui reflétait le ciel,

Que le blanc et le gris des nuages

Et de la mer qui reflétait les nuages.

 

 

Il arriva qu’un jour sans lumière

Où le premier ministre pêchait avec sérieux,

Le prince triste aperçut un étrange poisson qui brillait de mille feux

Dans le seau rempli d’eau de mer.

Il voulut l’attraper comme un précieux cadeau

Mais le poisson vivant sauta dans les flots

Et s’enfuit dans les profondeurs.

Le premier ministre se fâcha tout gris.

Il ne savait pas quel bonheur

C’était pour le prince d’avoir sauver ce poisson joli.

Le bonheur du prince fut encore plus fort

Et il sentit battre son cœur

Quand il l’aperçut le jour suivant sous une vague brodée d’or

Il s’approcha et lui demanda «  pourquoi es-tu si beau ? » 

Alors le poisson lui raconta les couleurs

Des profondeurs de la mer qui étaient sur son dos.

 

 

Il lui raconta les murs roses et orange du corail,

Les bancs de poissons d’argent

Qui tourbillonnent comme des épouvantails,

Le poisson noir à points blancs

Et l’étoile aux cinq pointes rouges,

Il lui parla du coquillage doré
qui jamais ne bouge

Mais dont il faut se méfier de la ruse

Et des parapluies roses des dames- méduses

Qui dansent avec les algues violettes.

Il lui raconta le cheval à minuscule tête

Et au corps de feuilles en émeraudes,

Les dangereux tentacules de l’anémone mauve,

La tête rose du poisson- fée

Et le poisson- papillon jaune au long nez.

Il lui parla du poisson- chirurgien rayé jaune et bleu

Et de toutes les couleurs qui rendent si heureux.

 

Alors le petit prince triste se mit à rêver de la mer.

Chaque fois qu’il faisait un beau rêve de lumière,

Une étoile rose, puis une étoile verte, puis une étoile bleue

Puis une étoile d’or brillaient dans ses yeux

Au bout d’une semaine, les oiseaux virent que le petit garçon

N’était plus triste et ils le dirent au joli poisson.

 

Tout content, le poisson revint et dit au prince ravi

« Tu peux venir avec moi aujourd’hui »

«J’ai un peu peur, répondit le petit garçon, mais j’en ai très envie »

« Tu ne dois pas avoir peur, dit le poisson joli

Car tu as été poisson dans une autre vie »

Alors le prince joyeux monta sur le dos du poisson heureux

Et ils disparurent tous les deux dans les flots bleus.

  

                                                                                                  Blanche
DREVET

 

 

 

 

14 réponses à le prince triste et le joli poisson joli

  • ag86 dit :

    Bonjour Blanche,
    Je suis certain que ton petit Prince de trois ans a été très heureux et émerveillé d’entendre narrer par toi ce beau conte, et que mille étoiles se sont alors mises à briller dans ses yeux ! Je lui
    souhaite un très bel anniversaire !
    Merci de cet émouvant partage. Bisous. Alain

  • timilo dit :

    Une jolie histoire à raconter à ses petits enfants
    Joliment tournée
    Douce journée
    Bisous
    timilo

  • Tony Yves dit :

    Bonjour Blanche voila une jolie histoire pour faire rêver en couleur bonheurs nos jolies petites têtes blondes
    Bonne semaine Blanche
    bisous
    Tony Yves

  • Bleue-Farandole dit :

    C’est un très joli conte bien que la fin est bien difficile! Joli et lumineux anniversaire à Zhuang-Johan! De gros bisous et plein de cadeaux! Belle journée! Bise Blanche!

  • Cravo dit :

    Bonjour, Blanche !

    Une très jolie histoire ! Quand mes enfants étaient jeunes, je leur racontais des histoires parfois … Et j’ai aussi joué ma guitare. J’ai joué « Puff the Magic Dragon », un de leurs favoris. De
    bons moments ont été ceux-là. Ces jours me manquent… Maintenant, mes enfants ont grandi et je n’ai que des souvenirs…

    Je t’embrasse amicalement,

    Cravo

  • ag86 dit :

    Je reviens lire à nouveau ce beau conte et te souhaiter une belle journée. Soleil et ciel bleu ce matin en Poitou. J’espère aussi chez toi.
    Bisous et merci pour tes commentaires. Alain

  • Bleue-Farandole dit :

    Oui Blanche! En tant que maman, le petit Prince s’en va dans ces flots profonds, je le préfère sur la terre avec les siens et le gros poisson non loin qui vient rendre visite et jouer au ballon
    avec le petit Prince. Merci pour les couleurs, je suis en plein dedans avec ma nouvelle toile! Bises de lumière avec un soleil et un ciel éclatant chez nous! A+!

  • Plumedor dit :

    Petit passage du soir pour te dire que je suis de retour et en profiter pour une belle soirée te souhaiter…bisous Blanche.

  • Adamante dit :

    Ton petit prince a toi a dû être sous le charme de cette petite histoire pleine d’espoir. Belle soirée

  • Stéphane dit :

    Il est beau le passage en couleur. Bonne journée Blanche.

  • romantic dit :

    Un BON ANNIVERSAIRE à JOHAN Blanche , de gros bisous, Romantic.

  • Cravo dit :

    Un bon week-end !

    Amicalement,

    Cravo

  • mamalilou dit :

    oh chouette, ça va faire quelques heureux
    une nany qui assure!!!!
    vlà l’histoire de dimanche soir pour ma tiote, merci tout plein!!!
    gros gros bisous à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Bienvenue

loin de l'agitation
des fourmilières humaines.

Merci d'être venu(e) et de m'avoir laissé une pensée car vos pensées sont pour moi une richesse.

Blanche

Archives
Abonnez-vous!

Inscription à ma newsletter

Philosophie

VAN GOGH une branche d'amandier en fleurs

 

" Il est bon d'aimer autant que l'on peut car c'est là que gît la vraie force ."

Vincent VAN GOGH

 

SOURCE-BLEUE.jpg

 

" La tendresse est plus forte que la dureté, l'eau est plus forte que le rocher, l'amour est plus fort que la violence "

Hermann HESSE, écrivain suisse 1877-1962

victor hugo

DIEU n'a qu'un nom AMOUR et n'a qu'un front LUMIÈRE

Quand on aime, tout devient lumineux

Victor HUGO

Beethoven-non-daté

 

Le véritable artiste n'a pas d'orgueil...Tandis que d'autres, peut-être, l'admirent, il déplore de n'être pas encore arrivé là-bas où un génie meilleur brille pour lui comme un soleil lointain. Je ne reconnais en aucun homme d'autre signe de supériorité que la BONTÉ. Là où je la trouve, là est mon foyer.

Ludwig van BEETHOVEN

cité par François Cheng dans son livre " cinq méditations sur la beauté "

 

françois Cheng

La bonté est garante de la qualité de la beauté.

La beauté irradie la bonté et la rend désirable.

François CHENG  "cinq méditations sur la beauté"

 

 

Paroles Amérindiennes

plume.jpg

 

"choisis bien tes mots car ce sont eux qui créent le monde qui t'entoure "

paroles des NAVAJOS

 

"Quand le dernier arbre
Aura été abattu
Quand la dernière rivière
Aura été empoisonnée
Quand le dernier poisson
Aura été pêché
alors on saura que
L'argent ne se mange pas"

Go Khla Yeh

 

"Avant de juger une personne, marche pendant trois lunes dans ses mocassins."

proverbe amérindien

Science et Littérature

« La plus belle et la plus profonde émotion que nous puissions expérimenter est la sensation mystique. C’est la semence de toute science véritable. Celui à qui cette émotion est étrangère, qui n’a plus la possibilité de s’étonner et d’être frappé de respect, celui-là est comme s’il était mort .Savoir que ce qui nous est impénétrable existe réellement et se manifeste à travers la plus haute sagesse, la plus rayonnante beauté, sagesse et beauté que nos facultés peuvent comprendre seulement dans leur forme la plus primitive, cette connaissance, ce sentiment est au centre de la vraie religion. »

ALBERT EINSTEIN

 

GEORGE-SAND-copie-1.gif

 

J’ai passé bien des heures de ma vie à regarder pousser l’herbe ou à contempler la sérénité des grosses pierres au clair de lune. Je m’identifiais tellement au mode d’existence de ces choses tranquilles, prétendues inertes, que j’arrivais à participer à leur calme béatitude.

George Sand

Retour vers mon premier blog :

Rejoignez-moi …

apln-blog sur le blog le regard du silence

annuaire pour les nuls sur le blog le regard du silence