photo ABBE PIERRE

 

            C’est la Mort qui console, hélas ! et qui fait vivre ;
C’est le but de la vie, et c’est le seul espoir
            Qui, comme un élixir, nous monte et nous enivre,
           Et nous donne le cœur de marcher jusqu’au soir ;

  A travers la tempête, et la neige, et le givre,
  C’est la clarté vibrante à notre horizon noir ;
C’est l’auberge fameuse inscrite sur le livre,
      Où l’on pourra manger, et dormir, et s’asseoir ;

                C’est un Ange qui tient dans ses doigts magnétiques
Le sommeil et le don des rêves extatiques,
Et qui refait le lit des gens pauvres et nus ;

          C’est la gloire des Dieux, c’est le grenier mystique,
   C’est la bourse du pauvre et sa patrie antique,
      C’est le portique ouvert sur les Cieux inconnus !

 

 

En méditant devant l’horreur de cette photo qui peut illustrer le poème du XIX siècle « La mort des pauvres » de Baudelaire, je me dis que j’ai de la chance de méditer car je possède un toit, le silence, le souffle et une bonne santé.

Je me dis aussi que j’ai de la chance (mais est-ce une chance ?)  d’habiter ce triste pays et de pouvoir choisir démocratiquement entre des hommes et des femmes à la recherche du pouvoir et aux âmes de croque-morts dont les promesses qui s’ouvrent sur des Cieux inconnus n’ont rien changé depuis deux siècles.

 

8 réponses à les promesses des Cieux inconnus

  • Philippe dit :

    Bonjour Blanche,
    Partout où les hommes sont misérables, les droits de l’homme sont inexistants…
    La société voulue par le plus grand nombre d’individus changera cette situation ?
    Laisse du temps au temps,la civilisation T.P.M.G est à son apogée, phénomène cyclique, tout passe,tout trépasse, tout revis…
    Belle journée Blanche,
    Bises,Philippe.

    • Blanche dit :

      Bonsoir Philippe,
      Je pense comme toi, en tant qu’être individuel, que l’Histoire est cyclique et que tout ce qui meurt est une porte vers une renaissance, mais, comme toi, je suis aussi un être social et je pense qu’en tant qu’être social je dois affirmer ma pensée profonde et agir face aux responsables d’une société dégradante en fin de civilisation afin que ma pensée et mon action rejoignent celles d’autres humains qui espèrent aussi un autre monde plus juste et que cette énergie laisse une trace pour les temps futurs. Je suis sûre que tu me comprends parce que ton action est bien plus profitable dans notre société que « l’action » de tous ces politiques médiatisés !
      Excuses moi pour le retard de ma réponse à ton commentaire que j’ai apprécié
      Bises
      Blanche

      • Philippe dit :

        Bonjour Blanche,
        Je te remercie pour ton appréciation, en ce qui concerne une réponse que tu considère comme tardive,il n’en ai rien puisque tout arrive à l’heure …et puis ton blog ne s’appelle t ‘il pas le regards du silence ?
        Hier soir,aux antipodes du vacarme politicien j’ai pu apprécier la beauté des 7 planètes découvertes récemment.
        Ce matin,pour la première fois cette année je suis réveillé par le chant d’un oiseau, les grues sont passées la semaine dernière, tout me laisse penser que bientôt le printemps va reprendre le bâton de parole,sachons être à son écoute, la vie est belle, que tout être individuel en prenne pleinement conscience à son rythme, pour le bien être de toutes et tous.
        C’est une très belle journée qui commence Blanche,que tu sache en profiter sereinement. Bien Amicalement, Bises,Philippe.

  • alain dit :

    Ce monde est-il inexorablement voué à la souffrance? Est-il susceptible d’une évolution vers davantage d’humanité? Il est un espace de liberté sans doute, mais la liberté a pour corollaire le risque, le mal pour certains, le bien pour d’autres. C’est un lieu de passage, avec des cycles comme l’écrit Philippe. Etre consciemment présent à ce monde étrange demande un énorme effort tant est puissant le chant des sirènes. C’est pourtant le prix à payer pour accéder à la marche suivante…
    Bisous
    Alain

    • Blanche dit :

      Bonsoir Alain,
      Je pense que nous vivons dans un monde inférieur dont la souffrance a pour but de nous faire prendre conscience de l’existence d’un monde supérieur .Nous sommes des être libres face à cette prise de conscience mais nous sommes à la fois être individuel et être social. En tant qu’être individuel, nous ne pouvons nous élever que si ,en tant qu’être social, nous nous tournons vers les autres à qui nous sommes reliés. Actuellement nous vivons une époque de fin de civilisation où ceux qui ont le pouvoir ou qui désirent l’avoir ont perdu le sens du Beau et du Vrai, mais nous pouvons agir en dehors de cette triste vie politique.
      Je suis désolée de te répondre si tardivement
      Bisous
      Blanche

  • Tout ce qui n’a pu être réalisé sur terre se poursuit sur un chemin invisible mais inondé de lumière …. »Ta première strophe me parle infiniment !

    La misère est aussi grande qu’au XIX ème siècle, elle est juste « différente » …

    Simplement, comme l’ange de ce poème, refaire le lit des pauvres gens, sans parler forcément de changer aussitôt draps et couvertures ………….J’entends par là qu’une petite action apporte déjà tant et que nous pouvons TOUS l’accomplir !

    Il est bien difficile de me détacher de ta page sans me mouiller les yeux ………………….

    Je glisse sur le tapis de sol quelques pensées châle-heureuses et t’embrasse tendre-aimant : Sabine

  • Blanche dit :

    Bonjour Sabine,
    J’espère que tu n’as cru un seul instant que je puisse être l’auteur de ce magnifique poème de Baudelaire ‘ »La mort des pauvres » ,même si je l’ai fait mien au regard de cette terrible et triste photo de notre siècle ! Pour moi, la misère est toujours la même depuis bien avant le XIX siècle car elle est due aux abus de pouvoir des gouvernants de n’importe quel bord qui ne le désirent que pour leurs profits et à l’indifférence de la majorité des gouvernés.
    Mais je te suis entièrement quand tu parles d’une petite action que nous pouvons tous accomplir et qui apporte beaucoup.
    Il y a une grande différence entre ACCEPTER ce qui est pour soi dans le temps présent et ne pas le TOLÉRER dans l’avenir pour les autres, et si nous ne pouvons rien faire pour changer les lois qui n’enrichissent que les riches ( le vote des citoyens n’a jamais changé cette situation), nous pouvons agir autour de nous suivant notre conscience , en sachant que notre petite action rejoint le fleuve lumineux de toutes les actions qui s’écoulent vers le Grand Océan qui nous attend.
    Je te souhaite une bonne semaine et je t’embrasse affectueusement

    Blanche

  • Renée dit :

    Alors que la pauvreté s’installe d’autre donen des salaires fictif tant que cela sera possible il ne faut pas espérer un monde meilleur…Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Bienvenue

loin de l'agitation
des fourmilières humaines.

Merci d'être venu(e) et de m'avoir laissé une pensée car vos pensées sont pour moi une richesse.

Blanche

Archives
Abonnez-vous!

Inscription à ma newsletter

Philosophie

VAN GOGH une branche d'amandier en fleurs

 

" Il est bon d'aimer autant que l'on peut car c'est là que gît la vraie force ."

Vincent VAN GOGH

 

SOURCE-BLEUE.jpg

 

" La tendresse est plus forte que la dureté, l'eau est plus forte que le rocher, l'amour est plus fort que la violence "

Hermann HESSE, écrivain suisse 1877-1962

victor hugo

DIEU n'a qu'un nom AMOUR et n'a qu'un front LUMIÈRE

Quand on aime, tout devient lumineux

Victor HUGO

Beethoven-non-daté

 

Le véritable artiste n'a pas d'orgueil...Tandis que d'autres, peut-être, l'admirent, il déplore de n'être pas encore arrivé là-bas où un génie meilleur brille pour lui comme un soleil lointain. Je ne reconnais en aucun homme d'autre signe de supériorité que la BONTÉ. Là où je la trouve, là est mon foyer.

Ludwig van BEETHOVEN

cité par François Cheng dans son livre " cinq méditations sur la beauté "

 

françois Cheng

La bonté est garante de la qualité de la beauté.

La beauté irradie la bonté et la rend désirable.

François CHENG  "cinq méditations sur la beauté"

 

 

Paroles Amérindiennes

plume.jpg

 

"choisis bien tes mots car ce sont eux qui créent le monde qui t'entoure "

paroles des NAVAJOS

 

"Quand le dernier arbre
Aura été abattu
Quand la dernière rivière
Aura été empoisonnée
Quand le dernier poisson
Aura été pêché
alors on saura que
L'argent ne se mange pas"

Go Khla Yeh

 

"Avant de juger une personne, marche pendant trois lunes dans ses mocassins."

proverbe amérindien

Science et Littérature

« La plus belle et la plus profonde émotion que nous puissions expérimenter est la sensation mystique. C’est la semence de toute science véritable. Celui à qui cette émotion est étrangère, qui n’a plus la possibilité de s’étonner et d’être frappé de respect, celui-là est comme s’il était mort .Savoir que ce qui nous est impénétrable existe réellement et se manifeste à travers la plus haute sagesse, la plus rayonnante beauté, sagesse et beauté que nos facultés peuvent comprendre seulement dans leur forme la plus primitive, cette connaissance, ce sentiment est au centre de la vraie religion. »

ALBERT EINSTEIN

 

GEORGE-SAND-copie-1.gif

 

J’ai passé bien des heures de ma vie à regarder pousser l’herbe ou à contempler la sérénité des grosses pierres au clair de lune. Je m’identifiais tellement au mode d’existence de ces choses tranquilles, prétendues inertes, que j’arrivais à participer à leur calme béatitude.

George Sand

Retour vers mon premier blog :

Rejoignez-moi …

apln-blog sur le blog le regard du silence

annuaire pour les nuls sur le blog le regard du silence