Je n’ai trouvé que ces dentelles de la nature pour illustrer ce merveilleux poème de la beauté de l’instant parce que je préfère vous laisser découvrir l’illustration réalisée par la fée Hélène dont la baguette crée la magie de l’instant en mots et en aquarelles sur son blog lebancdurienfaire2.eklablog.com

 

 

Dans le privilège de l’instant,

funambuler sereinement jusqu’au précieux instant suivant.

  Avoir l’âme dansante au bal du présent..

 

 

12 réponses à Prélude à l’après-midi d’un été

  • Renée dit :

    un bien joli poème et merci du lien. Biisoussss

  • dimdamdom59 dit :

    Des mots que j’aime beaucoup, superbement illustrés par la photo. Cet été j’ai parcouru une partie du chemin de Saint Jacques de Compostelle, j’ai fait des centaines de photos de fleurs, d’animaux, de ciels, de nature . Si le coeur t’en dit je t’invite à venir me lire sur mon blog 😉
    Je te souhaite une bonne rentrée ici et ailleurs.
    Bises amicales.
    Domi.

    • Blanche dit :

      Merci de ta visite Domi et Merci surtout pour les mots d’Hélène .
      Je vais aller voir tes photos prises le long de ce Grand Chemin aux origines lointaines .
      Bises amicales
      Blanche

    • Blanche dit :

      Je suis désolée Domi mais je suis allée sur ton blog lecoindemapoesie dont le dernier titre paru date de juin 2017 ? Si tu as créé un autre blog, merci de me le dire
      bises
      Blanche

  • Couleur-Parenthèse dit :

    Coucou Blanche! Comment vas-tu? Merci pour ces jolis mots de ton amie Hélène et les photos aussi!
    la Nature nous construit de jour en jour et nous enchante même dans son aridité parfois! Je t’embrasse fort! A bientôt! Laure.

  • Blanche dit :

    Merci Laure de ta pensée : je n’écris plus beaucoup car je suis un peu fatiguée pour des petits problèmes de santé et des problèmes familiaux plus importants. J’aime ce que tu dis : oui, la Nature nous construit en nous apprenant la Présence dans la richesse de l’instant présent .
    Que l’automne te soit douce
    Bisous
    Blanche

  • dimdamdom59 dit :

    J’ai plusieurs blogs, celui où je raconte mon Chemin se trouve à l’adresse suivante : http://dimdamdom59.apln-blog.fr
    Au plaisir de te lire ici ou ailleurs.
    Domi.

  • Océanique dit :

    Bonjour Blanche
    Après mon escapade je reviens doucement visiter les blogs
    Merci de cette belle dentelle sur écrin de verdure pour illustrer ces mots
    Bonne journée
    A bientôt

  • alain dit :

    Bonjour Blanche,
    Pardonne mon retard et mon silence estival. Je reviens maintenant.
    En effet, ces superbes dentelles illustrent très bien les mots d’Hélène. Que n’avons-nous dans l’œil, comme certains oiseaux, un dispositif qui permet de « zoomer » sur les choses ! Nous serions alors encore plus émerveillés du travail d’orfèvre de la Nature.
    Bisous
    Alain

    • Blanche dit :

      Bonjour Alain,
      Je n’ai pas à te pardonner : tu viens quand tu veux et quand tu peux ! je sais que tu as de nombreuses visites à faire chez tous tes ami(e)s blogueurs et blogueuses !
      Je partage depuis longtemps ton désir de zoomer sur les merveilles de la nature ; cela me rappelle mes randonnées en montagne où j’emportais toujours une loupe de philatéliste pour me pencher sur les splendides fleurs que je rencontrais ! Je continue à le faire sur mes petits chemins, ce qui me permet de découvrir tous les petits insectes et araignées qui ont pris domicile sur les fleurs !
      Bon dimanche
      Bisous
      Blanche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez ajouter des images à votre commentaire cliquez ici.

Bienvenue

loin de l'agitation
des fourmilières humaines.

Merci d'être venu(e) et de m'avoir laissé une pensée car vos pensées sont pour moi une richesse.

Blanche

Archives
Abonnez-vous!

Inscription à ma newsletter

Philosophie

VAN GOGH une branche d'amandier en fleurs

 

" Il est bon d'aimer autant que l'on peut car c'est là que gît la vraie force ."

Vincent VAN GOGH

 

SOURCE-BLEUE.jpg

 

" La tendresse est plus forte que la dureté, l'eau est plus forte que le rocher, l'amour est plus fort que la violence "

Hermann HESSE, écrivain suisse 1877-1962

victor hugo

DIEU n'a qu'un nom AMOUR et n'a qu'un front LUMIÈRE

Quand on aime, tout devient lumineux

Victor HUGO

Beethoven-non-daté

 

Le véritable artiste n'a pas d'orgueil...Tandis que d'autres, peut-être, l'admirent, il déplore de n'être pas encore arrivé là-bas où un génie meilleur brille pour lui comme un soleil lointain. Je ne reconnais en aucun homme d'autre signe de supériorité que la BONTÉ. Là où je la trouve, là est mon foyer.

Ludwig van BEETHOVEN

cité par François Cheng dans son livre " cinq méditations sur la beauté "

 

françois Cheng

La bonté est garante de la qualité de la beauté.

La beauté irradie la bonté et la rend désirable.

François CHENG  "cinq méditations sur la beauté"

 

 

Paroles Amérindiennes

plume.jpg

 

"choisis bien tes mots car ce sont eux qui créent le monde qui t'entoure "

paroles des NAVAJOS

 

"Quand le dernier arbre
Aura été abattu
Quand la dernière rivière
Aura été empoisonnée
Quand le dernier poisson
Aura été pêché
alors on saura que
L'argent ne se mange pas"

Go Khla Yeh

 

"Avant de juger une personne, marche pendant trois lunes dans ses mocassins."

proverbe amérindien

Science et Littérature

« La plus belle et la plus profonde émotion que nous puissions expérimenter est la sensation mystique. C’est la semence de toute science véritable. Celui à qui cette émotion est étrangère, qui n’a plus la possibilité de s’étonner et d’être frappé de respect, celui-là est comme s’il était mort .Savoir que ce qui nous est impénétrable existe réellement et se manifeste à travers la plus haute sagesse, la plus rayonnante beauté, sagesse et beauté que nos facultés peuvent comprendre seulement dans leur forme la plus primitive, cette connaissance, ce sentiment est au centre de la vraie religion. »

ALBERT EINSTEIN

 

GEORGE-SAND-copie-1.gif

 

J’ai passé bien des heures de ma vie à regarder pousser l’herbe ou à contempler la sérénité des grosses pierres au clair de lune. Je m’identifiais tellement au mode d’existence de ces choses tranquilles, prétendues inertes, que j’arrivais à participer à leur calme béatitude.

George Sand

Retour vers mon premier blog :

Rejoignez-moi …

apln-blog sur le blog le regard du silence

annuaire pour les nuls sur le blog le regard du silence