pensées d’auteurs divers

SAM_0130

 

Cherchez à vivre dans la joie,

à exprimer la joie dans vos pensées et dans vos actes ;

 Sentez la présence joyeuse de l’Être dans tout ce que vous voyez ou entendez ;

 Cela vous apportera un réel bonheur.

 

Mâ ANANDAMAYÎ

 

DSCN3699

 

Chantez pour ne pas vieillir.

 

LANZA DEL VASTO

 

DSCN4112

 

Vous avez peur de demain ; pourtant, hier est tout aussi dangereux

 

Idries SHAH

 

DSCN1431

 

A la lumière du silence intérieur tous les problèmes se dissolvent

 

Jiddu KRISHNAMURTI

 

 

Que les quatre saisons de 2017

vous apportent  le bonheur dans la joie et la lumière !

Je vous souhaite une belle et sereine année et vous embrasse de tout mon cœur !

 

Blanche

               

20161117_105253

 

Ce tableau de mon ami Philippe intitulé « l’aube du loup » m’a rappelé une très belle histoire de Daniel Pennac intitulée  » l’œil du loup » que je vous conseille de lire.

Le tableau de Philippe et le souvenir de cette histoire m’ont inspiré un petit poème

« la peur du  loup » :

 

Le brouillard

S’est levé.

L’œil hagard

Du loup

Voit partout

Le danger.

Il a peur,

Peur

Des humains

Qui ont peur de lui

Et ont tué ses petits.

Mais il ira jusqu’au bout

Parce qu’il est loup,

Fier de sa race

Et qu’un loup fait toujours face.

Il sait que la lune brille

Pour lui,

Qu’il retrouvera ceux de sa famille

Encore en vie

Et qu’ils n’auront plus faim.

 

Deux jours après avoir écrit ce poème, j’ai lu le texte d’un franciscain

et j’ai pensé que cela n’était pas un hasard :

 

François d’Assise avait un sentiment de sympathie à l’égard du loup. Certains traits du loup se retrouvent dans toute la nature ; la faim vorace, la poursuite incessante, le fait de montrer les crocs ; tout cela est symbolique de ce qui est sauvage et violent en nous tous. Mais François voyait en ce loup plutôt l’animal chassé que le chasseur. Dans les yeux du loup, il lisait la peur, il voyait un regard troublé, une colère et une hostilité chez cet animal qui voulait dévorer tout ce qui était à sa portée afin de venger ses propres blessures et son aliénation. Les loups, après tout, sont comme les hommes. Les craindre, les écarter et les exclure, c’est faire devenir ce que vous avez craint de toute manière qu’ils soient.

 

François d’Assise a été un grand homme de PAIX à son époque . Il a agit avec amour, confiance et diplomatie et n’a pas cessé d’être un exemple pour tous les humains des siècles suivants qui ont désiré la Paix. Je souhaite qu’il reste une étoile pour ce XXI siècle qui a tant besoin de sa lumière.

 

En ce jour, triste anniversaire d’un assassinat collectif de notre XXIe siècle qui a fait des centaines de morts et de blessés et causé tant de souffrances, j’ai choisi trois pensées de Jiddu KRISHNAMURTI trouvées dans le livre « les grands initiés du XXe siècle  » de Jean Bies :

 

–       Comment provoquer une transformation fondamentale, radicale de la société ? Voilà notre problème. Et cette transformation du monde extérieur ne peut pas avoir lieu sans une révolution intérieure.   Ce que vous êtes, le monde l’est.

 

–      La vraie révolution ne peut avoir lieu que lorsque vous, l’individu, devenez lucide dans vos rapports avec autrui. Se connaître, c’est s’étudier en action, laquelle est relation.

 

–      Tant que nous nous mentons à nous mêmes, sous quelque forme que ce soit, il ne peut y avoir d’amour. L’amour n’appartient pas au temps. L’amour est la seule chose qui soit éternellement neuve.  S’il y a de l’amour, il n’y a pas de problème social, ni besoin de systèmes de philosophie sur la façon de traiter ces problèmes. L’amour n’est pas différent de la vérité.

Le texte que j’ai choisi de publier nous montre que ce sont les extrémistes de toutes les religions qui sont un danger pour l’humanité.

 

DSCN8937

 

 

« Personnellement, je ne m’enthousiasme que pour la lutte qui a pour objet de vaincre en nous nos propres défauts. Cette lutte n’a rien à voir, hélas, avec la guerre que se font les fils d’Adam, au nom d’un Dieu qu’ils déclarent aimer beaucoup et qu’ils aiment mal puisqu’ils détruisent une partie de son œuvre.

 

En Dieu, frères de toutes les religions, abaissons les frontières qui nous séparent : à bas les créations artificielles qui opposent les humains les uns aux autres.

 

Nous nous sommes éloignés de Dieu, nous nous sommes fourvoyés dans les labyrinthes de notre sinistre édifice, bâti de briques du mensonge et du mortier de la calomnie.

 

Vite, sortons des pièces malencontreusement disposées par notre orgueil et notre égoïsme, par la lassitude de nos mœurs et la dureté de nos cœurs, vers une religion qui ne tendra pas à l’exclusion des autres credos, mais à l’union universelle des croyants libres de leur personne et moralement libérés des appétits de ce monde.

 

Du haut d’un ciel d’amour, en commun, nous attesterons pieusement l’unicité de Dieu, Source de Vie qui répand la Lumière et que l’on ne peut enfermer dans une décision humaine. La religion, celle que veut Jésus et qu’aime Mahomet, est celle qui , comme l’air pur, est en contact permanent avec le soleil de vérité et de justice dans l’amour du Bien et la charité pour tous. »

                                                                                                                              Paroles pour la PAIX en 1933 de Tierno BOKAR,

Maître spirituel de l’Islam Africain

Citées lors de la rencontre à Assise en 1986 ,

à la demande Du Pape Jean-Paul II ,

Des responsables des Eglises chrétiennes

et des autres Religions.

 

DSCN8944

 

 

 

La pensée des deux auteurs américains (dont un d’origine européenne) ne s’appuie pas comme la pensée chinoise sur l’art pictural, mais sur des expériences de vie personnelle.

 

IMG_1626

 

 

Le vaste océan illimité de l’espace créateur de Dieu est transparent comme le cristal. Il est pourtant rempli de vibrants effluves d’énergie. Cette énergie est connue sous le nom de substance éthérée. Tous les éléments y sont dissous, prêts à répondre à l’appel du régime vibratoire qui leur permettra de se condenser en formes. L’être humain, coopérant avec cet ensemble, peut mettre en mouvement par ses pensées les influences vibratoires appropriées. Alors les éléments n’ayant pas d’autre issue, se précipitent pour remplir le moule formé par le désir. Telle est la loi absolue dont nul ne peut arrêter les répercussions.

 

Baird Thomas Spalding  « La vie des Maîtres »

1872- 1953 , né et mort aux Etats-Unis, Baird Thomas Spalding, archéologue de formation, relate son voyage initiatique avec dix autres scientifiques américains( partis le 22 décembre 1894 ) en Inde, au Tibet et au Népal.

 

IMG_1642

 

 

Nous ne pouvons pas comprendre le vide car il ne se distingue de rien. Bien qu’il n’ait aucune existence propre, il permet à toute chose d’être.

Le silence non plus n’a pas d’existence propre…Le vide et le silence sont deux aspects de la même chose, de ce même rien. Ils ne sont que la manifestation extérieure du vide et du silence intérieurs, de l’immobilité intérieure, la matrice infiniment créatrice de tout ce qui est. La plupart des humains sont complètement inconscients de cette dimension. Il n’y a pas d’espace en eux, pas d’immobilité. Ils ont perdu leur équilibre. Ils pensent connaître le monde mais ne connaissent pas Dieu. Ils s’identifient exclusivement à leurs formes physiques et psychologiques et sont inconscients de leur essence innée…

 

Ce qui pour nous prend la forme de l’espace dans l’univers, ainsi que nous le percevons dans notre esprit et par nos sens, est le non-manifeste qui s’extériorise. C’est le « corps » de Dieu. Et le plus grand miracle dans tout cela, c’est que l’immobilité et l’immensité qui permettent à l’univers d’être ne se trouvent pas uniquement dans l’espace, mais également en nous.

 

Eckhart Tolle «  Le pouvoir du moment présent »

Né en 1948 à Lünen en Allemagne, résident canadien, Eckhart Tolle est écrivain et conférencier

 

IMG_1564

 

 

Photos prises à La Réunion par mon fils Fabien

Bienvenue

loin de l'agitation
des fourmilières humaines.

Merci d'être venu(e) et de m'avoir laissé une pensée car vos pensées sont pour moi une richesse.

Blanche

Archives

Abonnez-vous!

Inscription à ma newsletter

Philosophie

VAN GOGH une branche d'amandier en fleurs

 

" Il est bon d'aimer autant que l'on peut car c'est là que gît la vraie force ."

Vincent VAN GOGH

 

SOURCE-BLEUE.jpg

 

" La tendresse est plus forte que la dureté, l'eau est plus forte que le rocher, l'amour est plus fort que la violence "

Hermann HESSE, écrivain suisse 1877-1962

victor hugo

DIEU n'a qu'un nom AMOUR et n'a qu'un front LUMIÈRE

Quand on aime, tout devient lumineux

Victor HUGO

Beethoven-non-daté

 

Le véritable artiste n'a pas d'orgueil...Tandis que d'autres, peut-être, l'admirent, il déplore de n'être pas encore arrivé là-bas où un génie meilleur brille pour lui comme un soleil lointain. Je ne reconnais en aucun homme d'autre signe de supériorité que la BONTÉ. Là où je la trouve, là est mon foyer.

Ludwig van BEETHOVEN

cité par François Cheng dans son livre " cinq méditations sur la beauté "

 

françois Cheng

La bonté est garante de la qualité de la beauté.

La beauté irradie la bonté et la rend désirable.

François CHENG  "cinq méditations sur la beauté"

 

 

Paroles Amérindiennes

plume.jpg

 

"choisis bien tes mots car ce sont eux qui créent le monde qui t'entoure "

paroles des NAVAJOS

 

"Quand le dernier arbre
Aura été abattu
Quand la dernière rivière
Aura été empoisonnée
Quand le dernier poisson
Aura été pêché
alors on saura que
L'argent ne se mange pas"

Go Khla Yeh

 

"Avant de juger une personne, marche pendant trois lunes dans ses mocassins."

proverbe amérindien

Science et Littérature

« La plus belle et la plus profonde émotion que nous puissions expérimenter est la sensation mystique. C’est la semence de toute science véritable. Celui à qui cette émotion est étrangère, qui n’a plus la possibilité de s’étonner et d’être frappé de respect, celui-là est comme s’il était mort .Savoir que ce qui nous est impénétrable existe réellement et se manifeste à travers la plus haute sagesse, la plus rayonnante beauté, sagesse et beauté que nos facultés peuvent comprendre seulement dans leur forme la plus primitive, cette connaissance, ce sentiment est au centre de la vraie religion. »

ALBERT EINSTEIN

 

GEORGE-SAND-copie-1.gif

 

J’ai passé bien des heures de ma vie à regarder pousser l’herbe ou à contempler la sérénité des grosses pierres au clair de lune. Je m’identifiais tellement au mode d’existence de ces choses tranquilles, prétendues inertes, que j’arrivais à participer à leur calme béatitude.

George Sand

Retour vers mon premier blog :

Rejoignez-moi …

apln-blog sur le blog le regard du silence

annuaire pour les nuls sur le blog le regard du silence